Le gymnase, c'est parti !

La salle du centre socioculturel, faisant office de salle des sports, est saturée, inadaptée à la pratique des sports indoor, et insuffisante (ne couvrant pas toutes les activités sportives) ; en outre, elle ne répond plus aux normes de sécurité.

Une nécessité

Il s'agit de répondre aux préoccupations et obligations d'offrir un « outil » à l'éducation physique et sportive des 1 500 élèves du lycée et aux nombreuses associations sportives de Milhaud. Le but final étant de développer la pratique des sports absents sur la commune, d'offrir des activités extrascolaires aux jeunes et d'entraîner une dynamique de l'exercice chez les adultes ; les activités sportives présentant un réel intérêt, tant sur le plan du développement physique et de la santé, que sur celui de l'éducation, de la citoyenneté, de l'intégration et de la cohésion sociale. Il répondra parfaitement aux attentes des clubs sportifs dont les adhérents disparaissent et vont chercher ailleurs d'autres installations mieux adaptées. Ce phénomène contribuant à la "désaffection" de Milhaud.

UN ÉQUIPEMENT « INDOOR » DE QUALITÉ

S’il est possible de faire du sport n'importe où, dans l'eau, dans l'air ou sur terre, et même si le sport, dans des sites naturels, connaît un réel essor, l'essentiel de la pratique sportive s'effectue dans des espaces construits ou aménagés à cet effet. Tout naturellement, un gymnase pour une commune de 6 000 habitants avec un lycée de 1 500 élèves, se doit d'être construit pour répondre à ce besoin. Un équipement sportif n'a de sens que s'il vit et s'il est animé. C'est le rôle essentiel qu'ont à jouer les associations sportives, en adhérant à la politique de notre commune, dans un souci constant de proposer un encadrement de qualité, voire professionnel.

Cette vie sportive s'inscrit tout naturellement dans le parcours de vie et de santé, et nous en voulons pour preuve le nombre important des associations à caractère sportif de Milhaud, sans perdre de vue que cette structure créera de nouveaux besoins.

Bon nombre de sports sont absents ou mal représentés, et nous imaginons facilement l'engouement pour ces disciplines qui viendra vers ces disciplines une fois le gymnase opérationnel (Handball, Basket-ball, Volleyball, Escalade, Badminton, GRS, Agrès ...).

UNE UTILISATION PARTAGÉE ET ÉQUILIBRÉE

Notre politique de développement des actions en faveur du sport, et plus particulièrement de l'aide apportée aux associations sportives, avec mise à disposition des équipements municipaux et a fortiori du gymnase, va s'en trouver confortée en partageant ce futur espace avec les élèves du lycée.

  • En période scolaire, l'utilisation par le lycée sera prioritaire jusqu'à 17 h.
  • De 17 h à 22 h, l'utilisation restera dédiée à la commune et aux associations, ainsi que les week-ends et les jours fériés.

Naissance du Projet

DEUX IDÉES FORtES

Un lycée sans équipements sportifs n'était plus acceptable. En effet, comment, de nos jours, proposer aux lycéens des activités sportives de qualité dans des locaux inadaptés et dispersés, imposant des déplacements coûteux à sécuriser, et pris sur les heures de sport. Une commune de 6 000 habitants aux 70 associations, dont une bonne partie dédiée aux sports, mais présentant une carence de proposition vis à vis de certains sports qui se pratiquent en salle (Handball, Volley-ball, Basket-ball, Badminton, Escalade, gymnastique, agrès …).

L'actuel centre socioculturel est, nous l'avons dit plus haut, saturé et inadapté à l'exigence d'une pratique sportive de qualité. Comment ne pas s'étonner de voir nos concitoyens se diriger vers d'autres communes pour la pratique de ces sports absents de Milhaud.

FINANCEMENT

Dès notre arrivée, nous nous sommes attachés à concrétiser les promesses, longtemps faites et qui prenaient, au fil du temps, l'allure d'une "arlésienne" :

Un dossier a été instruit très rapidement sur le plan technique, mais surtout sur le plan financier avec la volonté de minorer le coût qui sera supporté par la commune. Une subvention d’ 1 000 000 € de la Région, à l'époque présidée par Christian BOURQUIN, a été accordée dès le 27 juin 2014, prorogé du fait du réexamen technique du dossier, par la Présidente de la Région, Madame Carole DELGA, en septembre 2016. L'occasion nous est donnée ici de remercier la mobilisation de nos élus de secteur, Monsieur le Sénateur Simon SUTOUR et Madame la Députée Françoise DUMAS.

Nous avons aussi sollicité les services préfectoraux pour une attribution, au titre de la Dotation d’Equipement des Territoires Ruraux (DETR), d’un montant de 550 000 €, pour laquelle nous attendons l'accord définitif et son montant exact, compte tenu des délais d'instruction de ces dossiers par les services de l'État. Pour compléter le volant subvention, Nîmes Métropole abondera environ 415 000 € de fonds de concours "sports".

Nous avons la chance d'être propriétaire de la parcelle et de pouvoir en revendre une partie pour compléter le financement de l'opération. Nous faisons coup double, puisque parallèlement cela permettra la construction d'une quarantaine de logements locatifs aidés (LLA) qui combleront une partie de notre carence (266 logements) pour laquelle nous sommes financièrement pénalisés. Il est bien certain qu'il s'agit d'une opération coûteuse, mais qui n'engagera que très partiellement les finances de la commune.

Le Site

RAPPEL HISTORIQUE DE LA PARCELLE

Le gymnase s'élèvera sur le site d'une ancienne vigne jadis détenue par André et Fernande RIGAL, qui à l'âge de la retraite en 2002, l'ont vendue à la mairie. Cette parcelle est située entre le stade et le chemin du Creux.

Cela rappelle le caractère agricole de la commune, où il y a peu, l'activité principale était représentée par la viticulture. Effectivement, dans le périmètre urbain contraint, l'agriculture a disparu aux dépens de l'urbanisation. Nous voulons cependant sauvegarder des poumons verts à l'intérieur de la poche urbaine (parcs, espaces boisés et fleuris, promenades), tout en respectant la loi ALUR (pour l'Accès au Logement et un Urbanisme Rénové) et la densification urbaine imposée par la politique de l'habitat.

CONTRAINTES

Notre premier travail a été de requalifier la parcelle. Initialement en UCa (zonage du POS réservé exclusivement à la construction d'un gymnase), elle nécessitait une transformation afin d'équilibrer financièrement l'opération et répondre à la carence en logements locatifs aidés, en utilisant nos propres ressources foncières ; c'est donc une partie de cette parcelle qui est cédée à un promoteur pour construire initialement 60 logements locatifs aidés.

Un programme revu à la baisse, une quarantaine de logements seulement, compte tenu des nouvelles contraintes qui nous ont été imposées par l'Agence Régionale de Santé (ARS) :

Milhaud est alimentée en eau de consommation de bonne qualité, à coût relativement bas, grâce à un captage situé près des terrains de Tennis. Ce captage, pour l'Agence Régionale de Santé (ARS), n'était pas suffisamment protégé. Une extension et un renforcement du périmètre de protection a été redéfini, dès le mois de juin 2014, nous imposant une relecture de l'opération (validée par un hydrogéologue agréé, qui a exigé en outre une étanchéification du fossé du Creux).

Cette disposition interdit totalement la présence de véhicules (pour éviter toute pollution par des hydrocarbures et autres produits) sur toutes les voies d’accès et parkings.

D'autre part le PPRi (Plan de Prévention des Risques d’Inondation) nous a obligé à mener des études complémentaires pour assurer la transparence hydraulique du projet bâti dans son ensemble. Il s'agit notamment de ne pas accroître le risque "inondation" pour les terrains adjacents, même non urbanisables. La construction du gymnase doit aussi tenir compte de la présence de lignes haute tension qui limitent la hauteur maximale du bâtiment : induisant des règles strictes en matière de construction (grue interdite, garde-corps, sécurité électrique...).

Conception

Nous avons fait appel, pour gagner du temps et nous aider dans la réalisation du projet, à la Société Publique Locale Agate comme Assistant à Maîtrise d'Ouvrage (AMO). Ceci nous a permis de lancer rapidement un appel à candidature pour la conception architecturale et la maîtrise d’ouvrage. 39 prétendants ont répondu à ce dossier. Nous avons mis en place une commission d'appels d'offres, dans un souci de parfaite transparence, qui a réuni des élus de notre majorité comme des élus d'opposition. Après une première sélection de 3 candidats, le choix s'est finalement porté sur le cabinet BASALT, associé à des cabinets de supports techniques (Projex et Asaq).

Les phases d'avancement du projet sont représentées par l'Avant-Projet Sommaire, l'Avant-Projet Définitif et le dépôt du Permis de Construire qui ouvre le champ des recours et autorisations diverses (Tiers, Nîmes Métropole, DDTM, Commission de Sécurité, SDIS, ERP).

PRÉSENTATION DU PROJET

Le parking

La proximité du captage de l’eau potable n'autorisant pas le stationnement de véhicules sur la parcelle dédiée au gymnase. Une convention passée avec le lycée nous permettra d’utiliser son parking. La journée ouvrable étant réservée aux lycéens, et le reste du temps aux Milhaudois et à leurs associations, le stationnement ne perturbera en rien l'activité du lycée et inversement.

Une fois le programme de ZAC démarré, nous aménagerons sur la bordure ouest du gymnase, un parking spécifique. La commune sera alors totalement indépendante en matière de stationnement.

Le projet architectural

Il s'intègre parfaitement dans l'espace naturel : de grandes baies en verre sur ossature « bois étuvé », avec une entrée vestiaires en pierre naturelle pour rester dans un traitement paysager en adéquation avec l'idée de l'opération : trait d'union entre le centre ancien, les arènes, le lycée et le développement économique et urbain à l'ouest de la commune ouvert sur la modernité.

L'orientation générale

Elle tient compte de la position du soleil afin de ne pas gêner la pratique de certains sports. Des rideaux ont cependant été prévus pour faire face à toutes les situations.

Le Gymnase proprement dit

Le hall d’entrée permettra l’accès aux gradins et à l’aire de jeux, ainsi qu’aux vestiaires des joueurs et des arbitres qui possèdent une entrée directe sur le gymnase. Nous avons prévus 2 x 4 douches + WC, et 1 vestiaire arbitres.

L'espace sera de dimension compatible avec l'usage de tous les sports indoor. Nous pouvons compter sur :

  • 1 terrain de Handball
  • 2 terrains de Basket-ball
  • 2 terrains de Volley-ball
  • 7 ou 8 terrains de Badminton
  • 1 mur d’escalade
  • des gradins pouvant accueillir 299 personnes assises

Les limites des terrains définis seront bien évidemment tracées. Des activités sportives diverses pourront être pratiquées simultanément, sans compter l'usage de certaines zones pour la gymnastique (avec ou sans agrès). Le mur d'escalade permettra aux élèves de pouvoir valider ce type d'épreuve, et à des associations de se développer sur le village.

C'est ainsi que naîtra un vrai pôle d'activités sportives, ludiques et de loisirs, mettant en avant une politique ambitieuse dirigée vers le sport pour tous !

Offcanvas

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.